Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience. Vous pouvez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons ou les désactiver dans Paramètres de confidentialité..
AcceptezParamètres de confidentialité.
frService clients +33 (0)4 95 38 08 42

s'identifier

S'inscrire

Après avoir créé votre compte, vous serez en mesure de consulter les voyages, de discuter avec les membres, de consulter l'état d'avancement de votre dossier et de donner votre avis au retour de votre voyage.
Nom d'utilisateur ( veuillez renseigner votre adresse mail ) *
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Téléphone*
Pays*
ville*
* La création d'un compte signifie que vous acceptez les conditions d'utilisation et la déclaration de confidentialité .

Déjà membre?

s'identifier
frService clients +33 (0)4 95 38 08 42

s'identifier

S'inscrire

Après avoir créé votre compte, vous serez en mesure de consulter les voyages, de discuter avec les membres, de consulter l'état d'avancement de votre dossier et de donner votre avis au retour de votre voyage.
Nom d'utilisateur ( veuillez renseigner votre adresse mail ) *
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom de famille*
Email*
Téléphone*
Pays*
ville*
* La création d'un compte signifie que vous acceptez les conditions d'utilisation et la déclaration de confidentialité .

Déjà membre?

s'identifier

Les Wadis du Sultanat d’Oman, oasis de merveilles

Le sultanat d’Oman est un petit pays d’Asie que l’Europe commence tout juste à mettre en lumière. Il est entouré des Émirats Arabes-unis et de l’Arabie Saoudite et surtout, bordé par la Mer d’Arabie, partie de l’Océan Indien.

Le Sultanat d’Oman, un pays méconnu

Oman est un pays qui mesure un tiers de la superficie française, soit 212 000 Km2, pour plus de 20 fois moins d’habitants. Comme ses voisins, le pays est en grande partie désertique. Très montagneux au Nord, le sultanat d’Oman vit alors principalement du pétrole, mais également ponctuellement de la pêche et de la culture.

Depuis quelques années, on observe un engouement des Européens pour cette contrée lointaine alors que le sultanat d’Oman (de son nom officiel) était sous protectorat britannique de 1891 à 1971. Mascate, la capitale du pays est à l’image des autres villes qui bordent cette eau turquoise que l’on nomme aussi la mer d’Oman. Elle est faite de constructions blanches, de tours, de châteaux et de murailles, à l’architecture variée mais toujours entre tradition et élégance.

Ce qui intéresse les touristes sur les terres d’Oman, ce sont d’abord ses paysages montagneux incroyables, entre roches et flore d’altitude, mais surtout ses nombreuses Wadis.

Les Wadis du sultanat d’Oman, merveilles de la nature

L’étymologie du mot n’est pas parfaitement claire. Le terme « Wadis » viendrait du nom « Oued/Wadi » qui signifie en arabe « vallée, lit de rivière, rivière », devenu par la suite le nom même de ces régions semi-désertiques où coule de l’eau. Wading en anglais, c’est aussi la pêche en rivière qui se pratique en entrant dans l’eau… Quoi qu’il en soit, dans le Sultanat d’Oman, un Wadi est un espace naturel, entre montagnes, végétation aride, cours d’eau et petites oasis.

Les Wadis omanais sont des lieux naturels qui mêlent couleurs chatoyantes et sobriété d’un paysage désertique. Le vert des zones de végétation isolées se mêle à un éventail de bleus et de turquoise, pour des paysages presque surnaturels.

Sport ou détente, comment parcourir les Wadis d’Oman?

Le site du Sultanat d’Oman annonce : « Les wadis constituent un système écologique unique par leur nombre, leur diversité et leur richesse. ». On dénombre en effet dans le pays plus de vingt Wadis, aux noms et aux apparences différentes.

Selon ce que l’on souhaite y faire, les Wadis n’offrent pas tous les mêmes conditions et ne sont pas tous situés au même endroit. Plus on s’enfonce dans les montagnes et plus les Wadis sont escarpés, naturels et donc non-aménagés. Wadi Ad Dayqahest un Wadi proche de Mascate, facile d’accès qui rassemble un vaste lac, l’arrivée de plus de 120 cours d’eau et deux barrages. En revanche, le Wadi Al Abyah, qui forme une « vallée blanche » creusée dans la roche, et une succession de piscines naturelles n’est accessible qu’à pieds, après 5h de voiture depuis la capitale. A mi-chemin se trouvent encore les cascades du Wadi Al Hawqayn, ou les gouffres du Wadi Bani Khalid.

Les Wadis du Sultanat d’Oman sont des merveilles de la nature, à découvrir au fil de circuits touristiques. Ils offrent tous des couleurs et des dispositions différentes, pour ravir les amateurs de sports aquatiques extrêmes, comme ceux de randonnée.

Rejoindre la communauté

GDPR

  • CONSENTEMENT

CONSENTEMENT

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience et améliorer la performance de notre site.
Pour plus d’informations, consultez nos CGU et notre politique cookie. En continuant votre navigation, vous acceptez le dépôt des cookies.***